Dimanche 27 octobre à Grigny (69) Rencontre des décroissants à propos des élections européennes (et municipales)

Dimanche 27 octobre à Grigny (69)

Rencontre des décroissants à propos des élections européennes (et municipales)
http://doodle.com/mkvz6tk4m4gdibhy

moc+ppld

 

Le samedi 26 Octobre, aura lieu le 3è forum sur la Désobéissance à Grigny (Rhône)
Voir ici : http://www.grigny-citoyenne.org/Grigny/spip.php?article1266
La coordination nationale « décroissance-élections » tiendra un stand durant ce forum

Dimanche table ronde des décroissants sur la campagne 2014
Mais surtout, nous vous proposons de nous rencontrer le lendemain au même endroit pour préparer les élections européennes et faire un point sur les municipales.
– un ordre du jour plus précis sera bientôt proposé
– il sera basé sur les appels « européennes » et « municipales », en cours de rédaction, qui seront publiés très prochainement sur nos sites web (dont http://decroissance-elections.fr/) et dans nos réseaux.
– En attendant : clic et clic  et clic

Il est d’ores et déjà possible d’informer le collectif de votre venue,

– Merci de répondre à ce sondage, que vous veniez ou pas, afin de faciliter l’organisation : http://doodle.com/mkvz6tk4m4gdibhy
– Le couchage est possible en gymnase la nuit de samedi à dimanche
– Si vous souhaitez participer à la coordination (et/ou au stand du samedi) merci d’envoyer un courriel à <decroissance-elections-coordination@lists.riseup.net>

Merci de votre attention et de votre collaboration

Pour une écologie sociale, anti-productiviste, anti-capitaliste, anticonsumériste et décroissante

L’année 2014 sera riche en élections puisque se préparent les européennes, les municipales et peut-être celles des Conseillers territoriaux (qui remplacent les élections cantonales et régionales). Les élections sont une occasion pour les Objecteurs et Objectrices de Croissance (OC) de porter la radicalité de leurs analyses et propositions auprès de la société civile. Dans le cadre d’une participation non-électoraliste, les élections sont un outils pour un nécessaire rassemblement de l’écologie radicale, anticapitaliste, et antiproductiviste.

Une croissance illimitée dans un monde limité est une absurdité

Alors que la classe politique ne jure que par la recherche de la croissance à tout prix pour résoudre les problèmes socio-économiques, nous refusons de cautionner plus longtemps cette fuite en avant qui, sous prétexte d’« efficacité économique », accroît les inégalités, épuise les ressources, massacre le vivant, et emmène l’humanité tout droit dans le mur. Cette augmentation perpétuelle du PIB, sur laquelle repose le système actuel, est en tout état de cause illusoire de par l’épuisement des ressources, en particulier la raréfaction des sources d’énergies abondantes et bon marché, et de l’accumulation des déchets que ce système produit. La « crise » est un prétexte pour s’attaquer aux acquis sociaux et aux services publics, pour justifier des lois qui réduisent les libertés et bafouent la démocratie, pour imposer un Pacte Budgétaire funeste, et s’enfoncer toujours plus dans les mauvaises recettes marchandes de la société de croissance.

« Ni austérité, ni relance », il est aujourd’hui grand temps de construire ensemble une transition démocratique vers des sociétés soutenables et surtout souhaitables de Décroissance.

 

Cette remise en cause du système, c’est l’« objection de croissance », ou la « décroissance ».

Aux côtés des mobilisations sociales et écologiques, aux côtés des expérimentations sociales et des alternatives concrètes en milieu urbain et en zone rurale, aux côtés des services publics à défendre et développer, conscients des enjeux de ces élections, nous voulons amener notre projet auprès des français.

La décroissance porte un projet politique de rupture avec le capitalisme : nous proposons un ensemble d’alternatives et d’expérimentations concrètes pour sortir de la logique économique dominante. C’est la transition volontaire vers une société écologiquement responsable, socialement juste, humainement décente et démocratique. Il s’agit de réduire et surtout modifier notre consommation et notre production afin de supprimer les inégalités dans le respect des écosystèmes.

Nos solutions sont à la fois justes socialement et soutenables écologiquement, en s’appuyant sur :

  • les relocalisations : habiter, se déplacer, fabriquer, distribuer, échanger, décider, pour retrouver la maîtrise de nos usages, ménager le territoire, nous réapproprier nos modes de vie et partager les biens communs ;
  • l’instauration d’une réelle démocratie brisant le pouvoir de l’argent et évitant la confiscation du pouvoir par une élite, en redonnant une prise directe des citoyens sur les affaires communes : démocratie directe d’initiative référendaire, combinaison élections-tirage au sort, encouragement à l’autogestion…
  • une société écologiquement responsable avec l’arrêt immédiat des nucléaires mais aussi une mise sous tutelle de la recherche pour la réorienter vers des objectifs écologiques et humanistes excluant les OGM, les nanotechnologies ou les agro-carburants, une révision de l’habitat pavillonnaire au profit de moyens et petits habitats groupés, la libération des territoires de l’emprise automobile, et une décroissance des budgets militaires et publicitaires.
  • L’après-développement pour sortir de l’industrialisme, introduire l’agriculture paysanne, le maraîchage périurbain, la production manufacturée, le resserrement de l’urbain et développement des campagnes.
  • une société juste et humainement décente en refusant l’exploitation des autres peuples et de leurs ressources, la réduction du temps de travail, l’instauration d’une Dotation Inconditionnelle d’Autonomie incluant la gratuité des services publics, des usages reconnus socialement utiles et écologiquement responsables, la gratuité du bon usage écologique et modeste des ressources de première nécessité et de la terre, la réduction du temps de travail couplée à l’instauration d’un revenu maximum acceptable ;
  • l’émancipation de l’éducation et des cultures de la compétition, de la concurrence et de la consommation.

La plateforme commune Décroissance Elections, soutenue par les Objecteurs de Croissance du Mouvement des Objecteurs de Croissance (MOC), du Parti Pour La Décroissance (PPLD), et de bon nombre de collectifs locaux, appelle tous ceux et celles qui partageront un programme radicalement écologiste, social et anti-productiviste à s’engager dans la campagne 2014 pour faire résonner les idées et les expérimentations minoritaires sociales et écologiques.

Les différentes stratégies politiques possibles, et l’utilisation de l’Association de Financement des OC doivent s’analyser et se décider collectivement. La question est très ouverte, et toutes les possibilités sont envisageables. Cet appel a pour objectif de poser les bases d’un travail commun de deux ans… et plus. Les discussions pourraient avoir lieu lors de réunions.

(F)Estives 2013 à NDDL : CR du 6 août

Malgré une organisation de dernière minute et des conditions de rassemblement inhabituelles (mais fort sympathiques), nous nous retrouvâmes une quarantaine d’inscrits en arrivant à la ZAD, pour une centaine de participants au total !

On peut lire aussi un CR sur le site de Reporterre : http://www.reporterre.net/spip.php?article4568

CR compilé (au fur et à mesure des contributions) par Boris P., Christian S. et Michel L.

Source : http://www.les-oc.info/2013/08/festives-2013-cr/

 

Lundi 5 août 2013 – Matin – Plénière Logo-NDDL_2013[…]

carnets_nddl

Dessin de Soazig ZZ Dréano qui a publié l’article « Reportage dessiné au festival anti-aéroport à Notre-Dame-des-Landes », sur rue89 ; http://www.rue89.com/2013/08/10/reportage-dessine-festival-anti-aeroport-a-dame-landes-244815

Mardi 6 août 2013 – Matin

Décroissance 2014 Continuité du site Internet : decroissance-elections.fr http://decroissance-elections.fr/appel-a-convergences-des-decroissants-antiproductivistes-et-anticapitalistes-en-vue-des-elections-de-2014/

1. Municipales : Quelles propositions ? Pour la souveraineté locale et la démocratie de proximité. Pour l’autonomie des territoires et des communes. Contre la recentralisation et la métropolisation. Pour la solidarité et contre la concurrence entre territoires.   Au-delà des détails des propositions, les budgets expriment des priorités. Se sont ces priorités que nous voulons changer. Les collectivités, en tant qu’organisations, doivent aller vers l’exemplarité : dans leur fonctionnement, leurs pratiques, leurs achats (services, produits, eau, énergie…). Et particulièrement les assemblées d’éluEs : chaque Conseil Municipal vote un règlement intérieur qui mérite souvent lecture et amendements (droits de parole…).

Démocratie

  • Pour des processus d’information, de participation et de décision par le plus grand nombre (commissions ouvertes).
  • Pour la transparence des débats, des décisions et la publication (en mairie et en ligne) des documents.
  • Pour un pluralisme des modes de décision (préférendum, référendum, conférence de citoyens)
  • Pour un pluralisme des modes de désignation (tirage au sort, préférendum, élection),
  • Pour des mandats non cumulables – courts – révocables – impératifs.
  • Pour des procédures de compte rendu de mandat,

Alimentation

  • Pour des systèmes alimentaires locaux et de qualité.
  • Pour la souveraineté alimentaire des territoires.
  • Pour une éducation de tous à la qualité de l’alimentation : provenance, culture, qualité, préparation.
  • Pour l’agriculture urbaine et scolaire (avec l’aide des services municipaux pour la culture).
  • Contre les règles sanitaires issues de l’agro-industrie et qui bloquent les expérimentations locales.
  • Contre la privatisation des services de cantine.
  • Pour des services publics de cantine, de proximité, approvisionnés localement.
  • Pour la mise en régie de l’approvisionnement des cantines (cf Mouans-Sarthoux ou Barjac).
  • Pour des repas alternatifs (sans viande) dans les cantines.
  • Pour la diminution, la valorisation et le compostage des déchets de cantine.
  • Contre l’emprise de la grande distribution : limitation des horaires d’ouverture, des surfaces, voire interdiction des implantations.

Partenaires-ressources : Relocalisons, AMAPs, GAB, CIVAM, Confédération Paysanne, initiatives de Transition, Incroyables Comestibles, BioConsomm’acteurs, Minga, Colibris.

Santé

Pour le développement de services publics de soins de proximité et la gratuité des soins de base (dentaires…).
Partenaires-ressources :

Agriculture

  • Pour la préservation des terres agricoles et la redensification.
  • Pour les circuits courts de proximité.
  • Pour la préemption des terres nécessaires à l’installation de cultures vivrières.

Partenaires-ressources : Relocalisons, AMAPs, GAB, CIVAM, Terre de liens.

Préservation

  • Pour un inventaire des haies, bocages, zones humides et zones naturelles remarquables.
  • Pour la préservation de la nuit : limitation de l’éclairage public, arrêt des illuminations de noël, arrêt de l’éclairage commercial.

Contre l’affichage publicitaire.

Pour l’affichage citoyen et associatif.
Partenaires-ressources : Paysages de France, Casseurs de pub.

Ressources, déchets

  • Pour des services publics locaux de l’eau et de l’énergie.
  • Pour la gratuité et la tarification progressive de l’eau et de l’énergie.
  • Pour la réduction puis la réutilisation puis la valorisation puis le recyclage des déchets ménagers ET professionnels.
  • Pour des services publics d’accompagnement et de formation à la réduction des déchets.
  • Pour les ateliers de réparation et les ressourceries.
  • Pour la distribution de composteurs en bois et la mise en place de poulaillers.
  • Pour des circuits courts de traitement des déchets.
  • Contre la privatis ation des services de collecte et de traitement des déchets.
  • Pour des services publics de collecte et de traitement des déchets.
  • Pour la distribution gratuite de produits d’entretien et d’hygiène non polluants (savon noir).
  • Pour des expérimentations de mise en place de toilettes sèches (écoles, habitat collectif).
  • Pour des filières d’assainissement collectif et individuel en phytoépuration.
  • Contre le tout à l’égout.

Partenaires-ressources : Compostiers.

Habitat, urbanisme

  • Pour la réappropriation de l’usage des espaces privatisés (locaux, logement).
  • Pour le développement de l’habitat partagé.
  • Pour des terrains de vie et le droit à l’habitat léger.
  • Pour un accueil solidaire des gens du voyage.
  • Pour la sobriété énergétique (isolation des bâtiments).
  • Pour l’agriculture urbaine : des espaces de culture (potagers, vergers) dans tout programme d’habitat.
  • Contre le zonage et le tout automobile.

Partenaires-ressources : Halem,

Transports

  • Pour la gratuité des transports en commun.
  • Contre l’emprise de la voiture : limitation à 30 km/h en ville voire interdiction.

Partenaires-ressources : Vélorution.

Slogans :

  • Pour la réappropriation de la démocratie
  • Pour la sortie du tout automobile
  • Pour un urbanisme convivial

2. Municipales : Quelle stratégie ?

Appel à la constitution de listes municipales « Pour la réappropriation de la démocratie de proximité ». Appel à la création de collectifs politiques MAIS non électoraux / post électoraux. « Guérilla » sur les programmes des candidats : être présents et critiquer / proposer.   Diffusion du mémento du candidat du ministère. Faire le lien avec toutes les initiatives « d’outillage » des citoyens ou candidats : voir les fiches BIZI, FNH, Colibris…   Qui veut rejoindre l’équipe de coordination ? Qui veut rejoindre l’équipe technique (site Internet…) ?
19-20 Bretagne France 3 2013 08 06 19 00 cut from Mouvement des OC on Vimeo.

 

Mardi 6 août 2013 – Après-midi Europe :

1.Européennes : Quelle stratégie ?

  • En nous adressant typiquement à tous ces « gens » comme ces 35 000 qui sont venus pendant 2 jours à NDDL
  • Nous devons tirer les leçons positives et négatives de notre première campagne de 2009 : nous ne devons pas nous satisfaire de simplement faire notre apparition politique mais nous devons être en capacité de faire des propositions, sur l’Europe et sur l’Euro
  • Nous devrions oser mettre en avant une rupture écologique.

2. Européennes : Quelles propositions ?

  • Nous ne devrions pas aller aux élections simplement pour dire « ce que nous sommes » mais pour dire « ce que nous proposons » aux autres.
  • A qui : proposition de prendre contact avec des groupes comme Bizi…
  • Stratégie non pas « identitaire » mais « identifiante » ; non pas « unitudinaire » mais « unifiante ».
  • Calendrier : 1/ réalisation d’un Appel pour une véritable rupture écologique avec l’UE européenne et l’Euro 2/ Contact avec les mouvements et personnalités susceptibles de partager nos perspectives politiques, en régions et en Europe 3/ Rencontres à partir de fin octobre (Dimanche 27 octobre à Grigny – 69 ?)

ADEROC (Association des Rencontres des Objecteurs de Croissance) : Réunion de préparation des rencontres 2014 – 2015

1. Prochaines rencontres Rencontres d’hiver = plutôt « approfondissement » Rencontres d’été = plutôt « découverte »

2. 2014
En Pays Basque, avec d’autres composantes de l’altermondialisme et de l’objection de croissance…
Plutôt début juillet. 12-13-14 juillet 2014
Thème : autour de la question de l’espace écologique Territoire, régionalisme, souveraineté des territoires, après-développement, biodiversité du vivant / biodiversité des cultures Faire valider par BIZI en septembre à Michel L Contacter La Ligne d’Horizon à Christian S
Contacter Les Amis de la Terre à A Dordé, Michel L

3. 2015 Dans le Nord, en collaboration avec la mouvance OC du nord et de l’est de la France et nos amis belges du Mpoc…

4. Rencontres de printemps   Lieu : St Jean du Gard Date : 23/03/14 ou 30/03/13 Thème : La crise, une opportunité pour les expérimentations sociales et les alternatives concrètes.

5. Foire à l’autogestion : Bonne manifestation « œcuménique » En faire à l’initiative des OC ailleurs qu’à Paris et Toulouse ? (Une autre en préparation dans le Gard)

6. Participation au Festival de la Transition ? OK à Thierry B

7. Elargissement de l’ADEROC Inscription à la liste mail ADEROC de Ophélie + Stéph Madeleine + Vinc Liegey à Boris P

8. Liste de diffusion commune aux sensibilités de l’OC Créer une liste commune aux divers OC organisés dans d’autres mouvements : ATTAC, EELV, Miremont, NPA, Alternatifs…? Qui fait ? Fred et Pascal

Appel à convergences des décroissants, antiproductivistes et anticapitalistes, en vue des élections de 2014

Appel à convergences des décroissants, antiproductivistes et anticapitalistes, en vue des élections de 2014

La croissance n’est pas la solution …. La croissance est le problème.

Ce sont plus d’une trentaine d’objecteurs et d’objectrices de croissance, venus des 4 coins de la France et représentants toutes les sensibilités de la décroissance politique, qui se sont retrouvés les 16 et 17 mars à Lyon pour anticiper les échéances électorales de 2014 : les municipales en mars, les européennes en juin.

Depuis 2009, à partir des élections européennes, les décroissant-e-s organisent un mouvement politique dont l’objectif est de construire ensemble d’autres mondes souhaitables et soutenables. Ils s’appuient sur une stratégie qui est formulée dans une plate forme de convergence. Cette stratégie écarte la voie de la prise de pouvoir préalable au changement, au bénéfice d’actions multidimensionnelles se fondant notamment sur les utopies concrètes.

L’objectif de cette première réunion était d’envisager, sans tarder, des outils communs, des groupes de travail, des échéances partagées. Il ne s’agissait donc pas de prendre des décisions, mais de mettre en place les moyens de construire ensemble ces futures décisions : formations, projet  et déclinaisons programmatiques, ressources documentaires, supports et plan de communication, dont le propos sera de rassembler autour d’une écologie sociale, anti-productiviste, anti-capitaliste, anticonsumériste.

 Les élections sont une occasion pour les objecteurs et objectrices de Croissance (OC) de porter la radicalité de leurs analyses et propositions auprès de la société civile. C’est pour cela que notre première tâche a été de réorganiser l’Association des Objecteurs de Croissance (AdOC) : association de financement (AF-AdOC) et association politique (AP-AdOC) permettront d’asseoir juridiquement et financièrement notre démarche électorale, mais non électoraliste.

Les élections municipales sont sans conteste celles qui donnent tout leur sens à notre implication locale : dans les alternatives concrètes et les expérimentations minoritaires. Elles permettront de renforcer les projets d’alternatives existantes et d’en initier d’autres, pour sortir du carcan du productivisme et du consumérisme. Mais aussi d’avancer des propositions d’élargissement de la démocratie de proximité, de relocalisations de l’économie, dans une perspective de transition écologique et énergétique.

=> répondre à l’appel pour les municipales

Les élections européennes seront l’occasion de renforcer une convergence de l’ensemble des mouvements OC à travers l’Europe, aux côtés des mobilisations sociales et écologiques, des expérimentations concrètes et des alternatives émancipatrices (en milieu urbain et en zone rurale), à partir d’une vision des services publics et de l’intérêt général reconsidérée autour de la gratuité et de la défense des biens communs. Car nous ne pouvons nous satisfaire d’une union économique européenne qui ruine les peuples, qui met en concurrence les territoires, qui détruit les solidarités, au profit d’une économie spéculative et financière. Nous tenterons d’offrir une visibilité à une échelle plus globale pour porter un projet politique de rupture radicale avec le capitalisme, initier la transition solidaire vers des sociétés écologiquement responsables, socialement justes, humainement décentes et politiquement démocratiques.

=> répondre à l’appel pour les Européennes

Une croissance illimitée dans un monde limité est une absurdité.

Si vous souhaitez dès à présent, participer à l’ensemble de la démarche, nous vous encourageons à prendre connaissance du contenu des débats, à nous contacter, s’inscrire, ou à nous soutenir financièrement.

ppldmoc_xhttp://decroissance-elections.fr/
decroissance-elections-coordination[A]lists.riseup.net

Relevé des prises de décisions :
http://decroissance-elections.fr/

Compte-rendu de l’atelier « municipales » :
http://decroissance-elections.fr/

Compte-rendu de l’atelier « européennes » :
http://decroissance-elections.fr/atelier-europeennes-2014/

Association de financement :
Compte-rendu : http://decroissance-elections.fr/
Appel à dons : http://decroissance-elections.fr/soutenez-la-campagne-des-decroissants/

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Atelier Européennes 2014

Atelier du dimanche matin 17 mars 2013

 

Les thèmes suivants ont été abordés, dans cet ordre :

 

1- Campagne française et relations avec les autres mouvements décroissants en Europe

  • Michel L. va téléphoner à Bernard Legros (Belgique) pour en discuter de vive voix
  • Groupe « contacts européens » : Sylvain,  Catherine, Anne-Laure, Marine, Jonathan,  Michel L.
  • Déterminer des objectifs : programme commun ou éléments de programme commun ?
  • Viser un Appel européen commun
  • Possibilité de croiser des noms sur les listes
  • Echéance : discussion à NDDL

 

2- Quelle « doctrine » européenne ?

  • Il nous faut « être au clair » sur notre position vis-à-vis de l’Europe
  • « Pas d’Europe du tout » ou bien « une autre Europe » (et dans ce cas laquelle ?)

 

3- Aller aux Européennes, avec quels objectifs ?

  • En 2009, nous y étions allés pour « témoigner » et faire une première apparition de la décroissance à des élections. Même pas de R39 ; juste des bulletins à imprimer + un clip de campagne.
  • Cette fois-ci, nous devons passer à l’étape suivante dans la visibilité = s’appuyer non plus sur des généralités à propos de la décroissance mais mettre en avant une « doctrine » sur Europe et décroissance
  • Groupe « Etre au clair » : Vincent,  Anisabel, Michel S, Anne-Laure, Arthur, Christian,Tristan, Michel L
  • Echéancier du groupe « être au clair » :
    • NDDL : rdv d’étape
    • Etape finale « idéale » : fin septembre
    • « dead line » : 30 novembre

 

4- Quels outils ?

  • Clip (comme en 2009)
  • Forums de discussion ?
  • Une conférence gesticulée explicitement sur « Europe et décroissance » : Antoine s’est porté volontaire.
  • Groupe « outils » : Christian,  Antoine, Michel S, Anisabel, Sylvain

 

5- Mise en place d’une « plate-forme » adressée aux associations, ONG…

  • Il y aura un groupe contact
  • Mais ne nous précipitons pas : on se met au clair –> on définit un « programme » –> puis on prend contact

 

6- De quelle façon faire campagne ?

  • Cette question du « comment » est liée à : « combien cela va coûter » et donc du « avec qui ».
  • La question première est : R39, oui ou non ?
  • Nous proposons (comme en 2009) une réunion nationale de lancement + d’autres réunions auront lieu en régions (en particulier à l’occasion des invitations qui sont proposées pendant la campagne)
  • Question ouverte : porte-parolat
  • Quel matériel <–> quel financement : avec quels fonds ?
  • Groupe « finances » : Vincent, Arthur, Philippe, Jean-Michel
  • A NDDL : doivent déjà être proposés des « scénarios financiers » (avec évaluations chiffrées précisément)

 

7- Groupes thématiques

  • Par exemple : abolir la PAC…
  • NDDL : les « noms » des groupes doivent être trouvés

 

CR établi par Michel L., relu par Vincent